aw-news

Le label WELL, pour des bâtiments respectueux de l’humain

Amstein + Walthert accompagne les entreprises dans la certification de leurs bâtiments. Différents labels de construction durable sont ainsi possibles : MINERGIE, Site 2000 Watts, LEED, BREEAM… Si ces certifications se focalisent sur le caractère écologique des constructions, il existe désormais un nouveau label baptisé WELL, lequel place l’humain au cœur de la conception des bâtiments. Notre collaboratrice Siobhan McVie, consultante physique du bâtiment et WELL AP, revient sur cette certification encore méconnue, mais en pleine croissance.

A+W. Quel est votre parcours ?
S.MV.
J’ai fait mes études en Écosse, mon pays d’origine, à l’université de Strathclyde à Glasgow. Mon master en ingénierie mécanique m’a amenée à travailler en Angleterre, à Manchester puis à Londres, essentiellement dans le domaine du développement durable. Je me suis intéressée rapidement au label WELL, auquel m’avait sensibilisée un collègue. Après 4 mois de préparation, j’ai obtenu le diplôme WELL AP (Accredited Professional) en 2018. Deux ans plus tard, j’ai rejoint A+W.

Qu’est-ce que le label WELL et pourquoi vous intéresse-t-il ?
Le label WELL a été créé par la société américaine Delos, spécialisée dans les moyens d’assurer le bien-être et de préserver la santé à l’intérieur des espaces de travail, de loisir, d’éducation, etc. Il vise à améliorer ces environnements dans lesquels nous passons une grande partie de notre temps. Quand j’ai commencé à travailler sur ce label, j’ai rapidement compris pourquoi je ne me sentais pas toujours bien après une journée de bureau. Et c’est, je crois, le cas de nombreuses personnes à travers le monde. Le label WELL propose d’améliorer les bâtiments afin que ces derniers aient un effet positif sur la santé et le bien-être de leurs occupants.

Comment peut-on obtenir la certification WELL ?
Depuis 2020, ce label s’appuie sur 10 thèmes et offre 4 niveaux de certification. Pour l’obtenir, il est nécessaire de réaliser une étude de faisabilité, puis d’enregistrer le projet afin de le soumettre à un test de performance. Alors que le label WELL est administré par l’IWBI (International WELL Building Institute), la certification est délivrée par un organisme tiers, le GBCI (Green Business Certification Inc.). Elle doit être renouvelée tous les 3 ans.

Comment intervenez-vous sur un projet ?
Le rôle du WELL AP est de guider l’équipe tout au long du projet. En effet, ce label est récent. Je m’assure donc que ses exigences soient comprises et respectées. Lorsque l’équipe me remet tous les documents nécessaires à la certification, je les valide et les soumets. Je suis également en contact avec le « WELL coach » local, ce qui me permet d’assurer la réussite du projet sur le long terme.

En quoi le label WELL est-il important ?
Depuis de nombreuses années, nous nous focalisons sur l’impact environnemental des constructions. Avec le label WELL, nous prenons également en compte l’humain, c’est-à-dire les occupants de ces bâtiments dont la conception peut affecter aussi bien leur condition physique que leur état psychologique. Pour le moment, cette certification concerne surtout les entreprises. L’objectif pour elles est d’améliorer les conditions de travail de leurs salariés, ce qui participe à une augmentation de la productivité. Par ailleurs, le label WELL peut les aider à attirer de nouveaux talents, mais aussi à réduire l’absentéisme et le « turn over ».

Et pour A+W ?
En Europe, le label WELL est en pleine expansion, surtout au Royaume-Uni. Pourtant, en Suisse, on compte seulement 6 projets enregistrés. Et aucun d’eux n’a été certifié. Convaincus de l’intérêt de cette démarche, nous souhaitons participer à ce développement en Suisse et en France et anticiper les demandes. D’autant plus qu’en cette période de COVID-19, la santé est plus que jamais au cœur de nos préoccupations. Nous considérons par ailleurs ce label comme complémentaire des autres certifications environnementales avec lesquelles nous travaillons. C’est pourquoi nous informons nos clients de l’importance de créer des environnements intérieurs à la fois écoresponsables et sains. Nous participons d’ores et déjà à plusieurs projets WELL et de nouvelles perspectives s’ouvrent progressivement.