aw-news

La certification Site 2000 watts : un atout pour la transition énergétique

Depuis 2017, la Suisse développe sa « Stratégie énergétique 2050 », un plan visant à réduire la consommation d’énergie, à améliorer l’efficacité énergétique et à promouvoir les énergies renouvelables. Différents outils permettent d’atteindre ces objectifs. Notre consultant en énergie Gilles Desthieux revient sur la certification Site 2000 watts, sujet d’une conférence donnée par cet expert à Bordeaux le 27 janvier 2020.

A+W. Pourquoi avez-vous participé à ce séminaire et choisi ce thème ?
G.D. Le journal Le Monde organise régulièrement des rencontres et des débats autour de la Ville. Dans le cadre des événements « Le Monde Cities », a été organisé un cycle de conférences à Bordeaux sur « La transition écologique : à quoi mesure-t-on son efficacité ? ». J’ai été invité pour offrir un point de vue extérieur à la France. La Suisse s’est en effet engagée dans un ambitieux projet de transition énergétique, lequel s’appuie sur des outils innovants. La certification Site 2000 watts en fait partie.

En quoi consiste la certification Site 2000 watts ?
Ce certificat a été conçu dans le cadre du programme SuisseEnergie. Il récompense les quartiers qui attestent d’une gestion durable des ressources tout en contribuant à la protection du climat et de l’environnement. Différents points sont observés : la qualité des bâtiments, mais aussi la densité et la mixité des affectations ainsi que les conditions de mobilité. Cette certification ne concerne donc pas uniquement un bâtiment ou une infrastructure. Elle distingue l’ensemble d’un site urbain, d’un quartier, d’un morceau de ville. C’est une vision globale qui est unique, propre à la Suisse.

Comment permet-elle de mesurer l’efficacité de la transition écologique ?
C’était en effet le thème de cette conférence donnée à Bordeaux. Nous sommes désormais conscients que tout matériau ou produit consomme une énergie « grise », c’est-à-dire des ressources au moment de sa fabrication, de son transport… et même de son recyclage. Dans le bilan énergétique d’un projet, qu’il soit en phase de développement, de réalisation ou d’exploitation, la certification Site 2000 watts prend en compte cette donnée. Qui plus est, comme son nom l’indique, elle se base sur un objectif précis : celui d’une consommation continue par habitant de 2 000 watts, contre environ 5’000 en moyenne aujourd’hui en Suisse. En ayant une vision globale d’un quartier, plutôt que bâtiment par bâtiment, il est possible de mieux mutualiser les ressources et d’optimiser leur utilisation, ce qui permet à terme de diminuer notre consommation d’énergie.

Pouvez-vous donner un exemple de site 2000 watts ?
Actuellement, la Suisse compte 34 quartiers certifiés Sites 2000 watts, en majorité situés en Suisse Allemande. Le quartier Malley-Gare, dans l’Ouest lausannois, est le premier quartier récompensé par cette distinction en Suisse romande. La transformation de cette friche a débuté en 2012 avec une nouvelle halte RER. Deux autres quartiers situés dans le même secteur Malley sont également certifiés Sites 2000 watts « en développement ». Ces trois projets de quartier comprennent des tours de logements, mais aussi des commerces, des bureaux, des espaces de jeux… et des moyens de transport diversifiés. C’est un projet global porté par les communes de Prilly et Renens, ainsi que par des promoteurs, des investisseurs…, des acteurs tous fédérés autour d’un même engagement : celui d’offrir aux habitants un cadre de vie aussi agréable que dynamique et raisonné d’un point de vue environnemental.

Pour plus d’informations sur le label Site 2000 watts, cliquez ici.